Les méthodes contraceptives sont-elles toujours efficaces ?

Vous avez envie de planifier la naissance de vos enfants. Vous êtes jeunes filles soucieuses de votre avenir. Vous recherchez des moyens de conception efficace pour éviter d’attraper des grossesses non désirées. Mieux, vous avez des inquiétudes concernant l’efficacité de ces méthodes de planning malgré les panoplies d’options pour prévenir les grossesses. Cet article répond à vos interrogations.

Les méthodes contraceptives les plus utilisées

Si vous cherchez les méthodes les plus efficaces, vous devez opter pour le contraceptif oral c’est-à-dire les pilules contraceptives qui contiennent des hormones (un œstrogène et un progestatif) responsables du cycle menstruel chez la femme. Si vous désirez des dispositifs souples et flexibles, optez donc pour les anneaux vaginaux. Parmi les méthodes de planning à long terme les plus sûres figurent le stérilet hormonal qui s’insère au niveau de l’utérus et qui offre une protection anti-grossesse d’une durée de trois ou de cinq ans, selon le modèle utilisé. Le taux d’efficacité de cette méthode est estimé à 99,8 %. Vous aurez plus d’informations sur le type de stérilet en vous référant à votre gynécologue.

Autres méthodes contraceptives

Les injections intramusculaires sont également utilisées par les femmes pour prévenir les grossesses. Effectué par un professionnel, cette méthode est efficace à 99,7 %. Il existe donc d’autres méthodes barrières qui empêchent les spermatozoïdes d’atteindre le col de l’utérus. Les plus connus sont le diaphragme, la cape cervicale et l’éponge contraceptive et les condoms masculins et féminins. Les condoms vous permettent de lutter contre une grossesse non désirée, mais aussi prévenir les maladies sexuellement transmissibles (MST)

Les risques des méthodes contraceptives

Lorsque vous optez pour l’une des méthodes énoncées, vous devez vous attendre à des effets indésirables pour votre santé. Par exemple, le stérilet peut entraîner des règles abondantes ou des pertes brunâtres chez la femme. La prise des pilules entraîne parfois des risques vasculaires.